L ex livreur de pizza devenu Millionaire

Bonjour, je suis Morad j’ai 34 ans, je suis passionné de sport et d’immobilier depuis plus de 15 ans.

Je suis la preuve qu’en partant de zéro, il est possible d’arriver en un temps record, sans diplôme ,sans héritage et sans aide particulière à réussir dans l’immobilier et réaliser ses rêves les plus fou.

C’est en 2001 à 21 ans que j’ai fait mon premier investissement locatif, aujourd’hui j’ai 35 ans et je suis millionnaire immobilier.

Mon histoire démarre dans le sud de la France nous sommes cinq enfants, mon père est ouvrier et ma mère est femme au foyer. Dans ma famille il n’y a aucun propriétaire et encore moins d’entrepreneurs, nous sommes d’origine modeste il n’était pas question, de dépenser un euro de trop ,ma mère avait moins de 1000 euros pour nourrir et loger 7 personnes.

Bonjour, je suis Morad j’ai 34 ans, je suis passionné de sport et d’immobilier depuis plus de 15 ans.

Je suis la preuve qu’en partant de zéro, il est possible d’arriver en un temps record, sans diplôme ,sans héritage et sans aide particulière à réussir dans l’immobilier et réaliser ses rêves les plus fou.

C’est en 2001 à 21 ans que j’ai fait mon premier investissement locatif, aujourd’hui j’ai 35 ans et je suis millionnaire immobilier.

Mon histoire démarre dans le sud de la France nous sommes cinq enfants, mon père est ouvrier et ma mère est femme au foyer. Dans ma famille il n’y a aucun propriétaire et encore moins d’entrepreneurs, nous sommes d’origine modeste il n’était pas question, de dépenser un euro de trop ,ma mère avait moins de 1000 euros pour nourrir et loger 7 personnes.

À 16 ans, je sors du système scolaire , j’ai quitte l’école sans diplôme, mais seul bagage de sortie sont ma motivation de réussir et une persévérance a toute épreuve.

À 21 ans se présente la première grande opportunité de ma vie ,mon patron et son épouse sont propriétaires d’un très beau glacier aux Cap d agde. Cette année-là ils ont l’opportunité d’acheter les murs de leurs commerces aux enchères, c’est pour eux une très bonne affaire, mais ils sont pris par le temps et ils ont un besoin urgent de liquidité.

Lorsque je leur parle de ma volonté de placer mes économies, c’est tout naturellement qu’il me propose un appartement situé à Montpellier, le rendez-vous est pris pour le lendemain.Suite a la visite, mon sentiment était mitigé, non pas que le bien été de mauvaise qualité, mais j’étais effrayée à l’idée de faire un mauvais investissement et de perdre les fruits de mon travail gagner laborieusement.

Après réflexion , j’ai décidé de franchir le pas et de passer à l’action.

Je suis allé voir mon banquier plein d’élan et de conviction, et ce qui devait être une formalité, c’est avérer être une vraie épreuve .le banquier m’a indiqué que ma situationde travailleur saisonnier  ne me permettai pas d’être financé je sors de ce rendez-vous dépiter et très déçu.Le lendemain, l’Histoire fait le tour de la famille et ils ont alors remué ciel et terre, chacun a pioché dans ses maigres économies et ils ont réussi à collecter une somme qui représente pour certain plus ieurs mois de salaire.Je ne l’ai remercierai jamais assez, pour la confiance qu’ils m’ont témoignée.

Suite à notre rendez-vous chez le notaire qui a été très fort en émotion, je me souviens avoir la main qui tremblée comme une feuille, J’étais impressionné par le cérémonial, c’était a signature de mon premier acte de propriété.

Suite à cette expérience concluante, il m’est apparu comme une évidence qu’il fallait que je continue dans cette voie. Je me suis donc intéressé de plus près encore à l’investissement locatif, je liser les revues professionnelles et tout ce qui tourner autour de ce sujet.

En 2005 , une nouvelle opportunité se présente l’acquisition de 2 appartements situés également sur Montpellier.

Malgré ma première mauvaise expérience avec la banque, je ne recule pas et je prends quand même rendez-vous avec le banquier. Je troque alors mes baskets contre un costume cravate, acheter spécialement pour l’occasion.

Aujourd’hui je prépare ma retraite, l’avenir de ma famille est assuré et je peux vivre de mes investissements locatifs , et j ai donc du temps pour entreprendre le projet de l’acquisition de 50 appartements ,  à l’heure où je vous parle, j’ai douze locataires et un patrimoine immobilier plus d’un million d’euros.Je suis plutôt fier des résultats que j ai obtenus en partant de zéros .

Les raisons d’être ce blog :

Partager mes expériences positives.

Vous éviter mes erreurs et vous transmettre mon optimisme.

Alors, je vous pose une question si moi sans diplôme sans héritage j’ai pu le faire.

Est-ce que vous pouvez y arriver?

 

 

(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = « //forms.aweber.com/form/42/1548412442.js »;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, « script », « aweber-wjs-1pgewsew1 »));

Investisseurs immobiliers : investissez en vous-même avant tout

Aujourd’hui, les investisseurs sont tellement occupés par les mouvements du secteur immobilier qu’ils oublient l’investissement le plus important, c’est à dire « eux-mêmes ». Oui, investir en vous-même vous apportera bien plus de rendement que ce que vous croyez.

Vous gagnerez du temps et de l’énergie en investissant sur vous. Voici quelques astuces d’auto-investissement qui auront un impact bénéfique sur vos investissements immobiliers.

  1. Votre santé

En étant en bonne santé, vous aurez tout d’abord de l’énergie bien sûr, mais surtout les idées claires afin de mener à bien vos affaires, donc pour cela essayez le plus possible de manger sainement. Optez pour un mode de vie et sain, dans le but également de détoxifier votre corps. Achetez des aliments sains, évitez les aliments à risque pour votre santé, car n’oubliez pas que si vous tombez malade, votre travail se verra lui aussi affecté. Le sommeil est aussi un must auquel vous devez accorder une attention toute particulière. N’écoutez pas les gens qui vous disent qu’ils n’ont besoin de dormir que 4 ou 5 heures par nuit, c’est faux ! La bonne santé commence par l’alimentation et se poursuit avec un bon sommeil réparateur. Personnellement je conseille de dormir au moins 7 à 8 heures par nuit, vous verrez les résultats, vous serez plus énergique, de meilleure humeur, les idées foisonneront dans votre tête et vous aurez moins de chance de tomber malade.

  1. Être organisé

On ne le répètera jamais assez, mais l’organisation c’est la clé! Une bonne organisation vous rendra plus efficace au travail. Comment? Tout d’abord en apprenant à s’organiser, car oui, l’organisation ça s’apprend, ça s’acquiert. Organisez avant toute chose votre vie, faites le tri. Il existe de nombreux logiciels qui automatiseront votre travail et vous feront gagnez du temps. Vous pouvez même acheter des livres pour apprendre à organiser votre temps et votre travail efficacement. En étant mieux organisé vous verrez les résultats, vous serez rapide, efficace et perdrez moins de temps ce qui fera que vous serez moins stressé. Ainsi, vous aurez une image plus claire de vos objectifs. Vous aurez la capacité de traiter plusieurs transactions immobilières en même temps ou tout simplement vous occuper de la gestion de vos biens immobiliers en toute simplicité.

  1. Gestion de réseaux

Le cercle, les connaissances sont très importants dans le secteur immobilier. Développez votre entourage et ne restez pas dans votre bulle. Rencontrez de nouvelles personnes. Il existe de nombreux sites qui réunissent beaucoup de professionnels de l’immobilier et les possibilités de mise en relation sont infinies, et ce dans le monde entier. Résultat, vous pourrez échanger avec ces personnes de tous pays confondus, vous aurez un soutien moral de la part de vos pairs et vous serez au courant sur les nouveautés du monde entier.

  1. Se renseigner

La lecture est une des meilleures manières de se renseigner, elle aide à comprendre et à découvrir énormément de choses donc ne lésinez pas surtout pas avec la lecture. Lisez autant que possible, que ce soit des revues sur l’immobilier, l’actualité, des livre de placement immobilier des sites de conseils, etc. La lecture ne vous ruinera point, car elle peut se faire dans une bibliothèque, mais même si vous souhaitez les acquérir n’hésitez pas les livres ne sont pas très chers ainsi vous pourrez vous informer tout en restant dans le confort de votre maison.

Comment trouver la bonne affaire en immobilier ?

N’investissez pas dans un bien en faisant appel à vos émotions. Coup de cœur ne rime pas avec décisions financières heureuses. Il s’agit d’investissement, gardez votre calme et votre sens du jugement, vous n’habiterez pas dans l’appartement ou la maison que vous venez de visiter.

Avec un bien immobilier, on peut gagner de l’argent principalement de deux façons :

– soit en louant le bien pour en tirer un revenu régulier

– soir en le revendant plus tard avec un profit.

Avant de penser à faire une bonne affaire, tout investisseur potentiel doit entendre les conseils suivants :

1. L’investissement, c’est du business, pas un loisir ou un passe-temps. Vous devez le prendre comme tel. Il faut être organisé et mettre en place un système qui vous permettra de faire des profits.

2. D’un autre côté, vous n’avez pas besoin d’être un gourou de l’investissement. Ne vous noyez pas dans une masse d’informations qui va seulement contribuer à ralentir votre prise de décision.

3. Il n’est pas interdit de commencer petit. C’est même un des meilleurs moyens pour apprendre. Ciblez autant que possible les niches qui vous intéressent et prenez le temps de faire votre place. L’investissement immobilier, c’est pour du long terme. Le jackpot se ramasse dans la durée !

4. N’essayez pas d’apprivoiser le marché. Il ne sert à rien d’essayer d’anticiper la meilleure période pour acheter. Le bon moment pour vous sera celui où vous aurez trouvé le bien immobilier recherché au prix qui vous convient.

5. N’investissez pas dans un bien en faisant appel à vos émotions. Coup de cœur ne rime pas avec décisions financières heureuses. Il s’agit d’investissement, gardez votre calme et votre sens du jugement, vous n’habiterez pas dans l’appartement ou la maison que vous venez de visiter.

Dans ces dispositions, vous pourrez aller en quête de votre bonne affaire immobilière. Pour votre choix il importe de tenir compte de plusieurs facteurs.

1. La situation géographique

La localisation géographique d’un bien a un effet évident sur sa profitabilité. En tant qu’investisseur vous devez évaluer la situation actuelle mais aussi les perspectives à venir dans l’environnement où est localisé le bien immobilier. Un quartier implanté au cœur de la ville ou proche des transports en commun permettant de rallier celle-ci au plus vite sera très prisé. Un cadre de vie avec des écoles, des entreprises, une communauté bien installée et active est attractif bien qu’un nouveau quartier présentant des perspectives intéressantes dans le moyen terme peut aussi être une bonne option.

De même, si les populations de la communauté ont un pouvoir d’achat confortable, cela impactera à la fois la vente de propriétés et les tarifs de la location.

2. Les services et équipements sociaux et collectifs jouent sur la valeur d’un bien. Tout le monde cherche ce qui est commode et confortable. Plus une propriété est bien située par rapport aux services de base, plus elle va intéresser de potentiels acheteurs ou locataires.

3. Un bon taux d’occupation des propriétés dans la zone, que les habitants soient propriétaires ou locataires. Un faible taux d’occupation, non lié à des variations saisonnières, peut nuire à la profitabilité de votre investissement

L’histoire INSPIRANTE et INCROYABLE d’un homme qui est parti de zéro.

1


Voici l’histoire incroyable de mon Mentor. Mohed Altrad

 

Il raconte être le fruit d’un viol. Son père était un chef de tribu bédouine en Syrie et sa mère faisait partie de cette même tribu, installée près de Racca. Sa mère accouche seule dans le désert, coupant le cordon de son fils avec ses dents, elle est ensuite répudiée par le chef de la tribu et meurt très peu de temps après la naissance de Mohed. Il vit sa petit enfance dans la honte d’être le fils d’une femme répudiée, élevé par sa grand-mère dans la pauvreté7 et destiné à être berger8. Grâce à un cousin sédentarisé, il se fixe à Racca la ville la plus proche et apprend à lire seul en allant écouter l’instituteur. Étant bédouin, il n’a pas accès à l’école. mais l’instituteur, qu’il écoutait à la porte de la classe, remarque ses dons exceptionnels et finit par l’aider. Il parvient ainsi à faire ses études à Racca et obtient son bac à 17 ans. Boursier, venu avec 200 francs à Montpellier, il étudie en France et obtient plusieurs diplômes jusqu’au doctorat en informatique (Université Paris VII). Occupant successivement des postes d’ingénieur chez Alcatel puis Thomson, il travaille ensuite pendant 4 ans pour l’ADNOC, Abu Dhabi National Oil Company. De retour en France, il fonde avec un associé une entreprise informatique « France Informatique Électronique et Télématique (FIET) » qu’ils revendront en 1984 à Matra. Grâce à cette vente, il rachète en 1985 – avec son associé anglais Richard Alcock – une PME en faillite spécialisée dans les échafaudages, MEFRAN (Hérault).

C’est le point de départ du Groupe Altrad qui se développera, tant par croissance interne qu’externe, dans le matériel pour le BTP.

Le 7 février 2012, Mohed Altrad est invité sur France 2 et montré en exemple dans l’émission Leurs secrets du bonheur9,10.

En mars 2015, le groupe Altrad franchit une étape stratégique majeure en signant l’acquisition du groupe néerlandais Hertel et ses 70 filiales à travers le monde, qui va lui permettre de quasiment doubler de taille pour atteindre fin 2015 les 1,8 milliards d’€ de chiffre d’affaires, avec un effectif cumulé de 17 000 salariés à travers le monde. En 2015, 30 ans après le début de l’histoire ALTRAD, Mohed Altrad a donc procédé à plus de cent acquisitions, fusions et créations d’entreprises en Europe et dans le monde. Au sein du groupe, plus de 15 pays sont représentés et 8 langues sont parlées11. Pour lui, ce multiculturalisme représente une véritable richesse pour l’entreprise.

En juin 2015, Altrad, dont le CA est de 860 M€ (2014), est le no 1 mondial de la bétonnière, le no 1 européen de l’échafaudage et de la brouette, et le no 1 français du matériel tubulaire pour collectivités12.

Le magazine Forbes dans son édition du 23 mars 2015 lui consacre 6 pages et le classe, pour la première fois, parmi les milliardaires de la planète et le 6 juin 2015, il est désigné Entrepreneur mondial 2015 13 (EY World Entrepreneur Of The Year 2015). C’est d’ailleurs la première fois qu’un Français reçoit ce titre.

Depuis qu’il a reçu ce titre mondial, tout va très vite pour le chef d’entreprise. Mohed Altrad fait la une de la presse économique française et internationale très régulièrement (TV et presse écrite mais aussi radio)14.

Le 15 juillet 2015, il est reçu par Laurent Fabius, Ministre des Affaires Étrangères pour évoquer les sujets de l’internationalisation des entreprises françaises et le 21 juillet 2015,François Hollande, Président de la République française, le reçoit en entretien individuel à l’Élysée15.

Les 25 et 26 juillet 2015, le Président Barack Obama l’invite à intervenir à Nairobi (Kenya), lors du 6e sommet international des entrepreneurs (Global Entrepreneurship Summit 2015.